Yesterday Origins : La suite du jeu le plus sombre de Pendulo (Runaway)Preview JV

Yesterday Origins : La suite du jeu le plus sombre de Pendulo (Runaway)

Au milieu des années 2000, les espagnols de Pendulo Studios étaient à juste titre surnommés les successeurs de Lucas Arts dans le domaine du jeu d’aventure point and click. Leur série Runaway témoignait d’un incroyable souci du détail dans l’écriture, dans les visuels et dans les énigmes. Bref, Pendulo avait un boulevard pour s’imposer comme le roi incontesté du point and click. Sauf que cela ne s’est pas tout à fait passé comme prévu. The Next Big Thing puis Yesterday n’ont pas aussi bien fonctionné, le projet Day One n’a pas récolté les fonds nécessaires lors de sa campagne de financement participatif et le studio n’a plus trop fait parler de lui depuis. Microïds a toutefois signé un accord avec Pendulo pour remettre un peu de lumière sur le studio et lui permettre de développer une suite à l’un de ses précédents titres avec Yesterday Origins.

John et Pauline sont tous les deux jouables.

John et Pauline sont tous les deux jouables.

Yesterday est probablement l’aventure qui tranche le plus dans le catalogue de Pendulo, et il est étonnant que ce soit lui qui ait été choisi pour une suite. Même si l’humour indissociable des productions Pendulo est bel et bien présent, il s’agit d’un humour noir très incisif, tandis que la thématique elle-même se montre bien sombre. On y parle de secte satanique, de meurtres, de suicides… Bref, Yesterday est un titre bien plus adulte que les autres et sa suite Yesterday Origins le sera tout autant.

L'aventure alterne entre passé et présent.

L’aventure alterne entre passé et présent.

Vous l’avez compris grâce au titre, ce second volet reviendra aux origines de l’immortalité du personnage central, John Yesterday. L’aventure débutera ainsi durant l’inquisition espagnole alors que John est accusé de sorcellerie et enfermé dans un cachot. Mais l’histoire alternera aussi régulièrement avec le présent, toujours en compagnie de John et de sa petite amie Pauline, également jouable. Ce va-et-vient temporel sera l’occasion d’en apprendre plus sur la façon dont John est devenu immortel mais aussi sur ses problèmes actuels. Sans entrer dans les détails, il manquait un ingrédient essentiel pour parfaire la cérémonie d’immortalité et John souffre depuis d’une perte de mémoire à chaque fois qu’il meurt et ressuscite. Il est alors obligé de se laisser des notes pour se souvenir de tout ce qu’il se passe dans sa vie et mener un quotidien relativement normal. De son côté, Pauline, elle aussi immortelle, ne connaît pas ce problème et se suicide régulièrement pour renaître dans un corps frais, dénué de la moindre ride. Voilà le type d’humour noir qui couvre l’ensemble du jeu.

Dans sa thématique et son esthétique, Yesterday est la série la plus sombre de Pendulo.

Dans sa thématique et son esthétique, Yesterday est la série la plus sombre de Pendulo.

Pas de grosses nouveautés en ce qui concerne le gameplay, nous sommes toujours face à du point and click qui nous pousse à ramasser puis à combiner des objets pour trouver des solutions à des situations très ardues. Mais contrairement à bien des productions, s’amuser à assembler tout et n’importe quoi ne fonctionnera pas systématiquement puisqu’il faudra parfois justifier le but de ses actions. Par exemple, le jeu lui-même vous demandera pourquoi vous souhaitez nouer ce bout de ficelle à ce sceau. Il faudra alors lui indiquer ce que vous avez réellement derrière la tête en choisissant parmi les explications possibles. Ces explications seront à débloquer en parlant avec d’autres personnages ou en fouillant autour de vous, ce qui signifie que vous ne pourrez pas improviser et répondre au pif, tout devra suivre un cheminement logique. Durant la partie, vous verrez ainsi s’afficher une notification en bas de l’écran lorsque le héros entend ou voit quelque chose qui lui fait penser à une solution. Au final, tout cela prend finalement la forme d’objectifs à atteindre. Par exemple, « distraire le garde pour sortir de la prison ». Vous savez alors que vous devrez trouver un moyen de détourner l’attention du garde et indiquer au jeu que c’est dans ce but que vous venez de vous casser la tête en utilisant tel ou tel objet. Si la démarche semble logique, on demande tout de même à voir si tout cela fonctionnera réellement dans le jeu sans imposer de barrières inutiles qui ralentiraient la progression.

Yesterday Origins sortira le 29 septembre sur PC, Mac et consoles. Notez d’ailleurs que c’est la première fois de son histoire que Pendulo s’attaquera au marché consoles.

La découverte de BurgerTime aux débuts des années 80 aura clairement affecté la vie de ce grand bonhomme. Non seulement, Jihem a développé une passion pour les jeux vidéo, mais il a également choisi de s'installer au pays du hamburger. Sa mère est plutôt heureuse qu'il n'ait pas découvert les jeux avec Boogerman.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi

Réponse