Dragon Quest Heroes II : Insert Coin Preview JV

Dragon Quest Heroes II : Insert Coin

Au sein de cet inextricable sac de nœuds que représente l’ensemble des adaptations de licences signées Omega Force, Dragon Quest Heroes avait su mettre tout le monde d’accord par son efficacité ludique et le soin accordé à sa réalisation. Qui plus est, il offrait la perspective inédite de redécouvrir l’univers de Dragon Quest dans un beat’em all flamboyant qui nous entraînait dans une aventure de longue haleine s’étalant sur plusieurs dizaines d’heures de jeu. Que peut-on attendre de sa suite, déjà disponible au Japon ?

dragon_quest_heroes_2_01Bien qu’il ne soit pas encore programmé sous nos latitudes, Dragon Quest Heroes II trahit incontestablement l’envie de peaufiner les ficelles qui ont fait le succès du premier volet tout en s’attachant à améliorer ses éléments les plus perfectibles sans pour autant prendre le risque de repartir de zéro. Il faut dire que Dragon Quest Heroes premier du nom représente probablement ce que l’équipe d’Omega Force a fait de mieux ces derniers temps en matière d’adaptation de licences, s’éloignant des sempiternelles routines du beat’em all pour insuffler au genre de nouvelles mécaniques de jeu. Ainsi, outre l’attrait de voir les héros bien connus de la série parachutés dans des batailles en temps réel mettant en scène des hordes innombrables de monstres plus vivants que jamais, la grande force du titre résidait dans ses subtilités de gameplay. On se souvient tout particulièrement de l’importance des jetons monstres à placer judicieusement sur le terrain pour endiguer des vagues d’ennemis fonçant droit sur une cible à protéger, dans le plus pur style tower defense.

Pour autant, Dragon Quest Heroes II ne repose plus directement sur ces mêmes mécaniques et ne propose qu’à de rares occasions de jouer les gardes du corps en empêchant l’adversité d’approcher un allié dont la mort entraînerait l’échec de la mission. L’idée semble davantage de se détacher du schéma type consistant à enchaîner les missions les unes après les autres pour les intégrer dans une carte du monde désormais ouverte. Et, en effet, l’exploration des environnements de Dragon Quest Heroes II s’effectue à présent à travers des zones d’action s’apparentant à de vastes territoires qui comportent différentes issues donnant accès à telle ou telle mission principale. À plus long terme, cette construction moins fermée permet de revenir à volonté dans un « donjon » précis aussi bien pour retenter un objectif déjà terminé que pour mener à bien une quête annexe ou pour explorer cette mission en mode libre.

dragon_quest_heroes_2_02Moins basiques que dans le volet précédent, les quêtes ont d’ailleurs été remaniées pour demander davantage d’efforts de réflexion de la part du joueur qui doit maintenant remplir certaines conditions bien précises pour les valider. Ainsi, il ne suffira généralement plus de vaincre un certain nombre de monstres donnés pour empocher la récompense d’une quête mais les éliminer d’une certaine façon et donc recourir à tel ou tel personnage de l’équipe. À ce sujet, on ne peut pas dire que le soft se moque de nous puisqu’on retrouve parmi la liste de personnages jouables la totalité des héros de Dragon Quest Heroes (bien qu’ils ne soient pas directement intégrés dans le scénario de cette suite), mais également quatre protagonistes inédits propres à ce nouvel opus ainsi qu’une poignée de stars, pour la plupart très attendues. Les fans devraient notamment apprécier tout particulièrement la présence symbolique du marchand Torneko et de l’archer narcissique Angelo ou encore des figures du septième volet récemment porté sur 3DS : le garçon-loup Raph et l’insupportable Maribel, sans oublier le colosse Hans et la medium Minea. À noter que les personnages qui ne sont pas dans le groupe actif gagnent à présent de l’expérience au même rythme que les autres, ce qui permet de ne laisser personne à la traîne.

dragon_quest_heroes_2_03Au registre des améliorations les plus notables, l’utilisation des jetons monstres a fait l’objet d’un brainstorming pour le moins utile visant à retravailler les effets des trois types de jetons de manière à les rendre plus fun à jouer. Par exemple, les monstres alliés qui se battent à nos côtés ne restent plus plantés bêtement au même endroit mais nous suivent à travers tout le niveau. Et surtout, ceux qui sont là pour infliger un maximum de dégâts sont désormais gérés comme de véritables transformations. Ce sont donc bien nos personnages qui prennent temporairement l’apparence de ces monstres pour exploiter leurs talents spécifiques, en tailladant par exemple les ennemis à coups de griffes sous l’apparence d’un tigre à dents de sabre, en se roulant en boule avec le yéti ou en crachant des flammes depuis le ciel dans la peau d’une chimère ! Jouissif, fun et efficace, au point que l’on a rapidement du mal à s’en passer tant ces transformations contribuent à dynamiser encore un peu plus des batailles déjà bien survoltées.

dragon_quest_heroes_2_04Cerise sur le gâteau : la possibilité de recourir à une nouvelle option de combos permettant de passer le relais à tout moment à un personnage allié en plein enchaînement ! Concrètement, tant qu’il nous reste des MP, on peut littéralement descendre la jauge de vie d’un adversaire en quelques secondes via ce combo d’équipe où chaque passage de relais permet au personnage suivant de débouler en envoyant l’une de ses techniques les plus puissantes à la face de l’ennemi. A cela s’ajoute enfin la possibilité de renforcer nos accessoires par alchimie via une palette de bonus à débloquer nécessitant des matériaux que l’on peut justement échanger avec des NPC dans la ville principale du jeu. Sans entrer dans les détails, les options de customisation ne manquent pas et l’aspect RPG est encore plus tangible que dans l’opus précédent.

Attendue au tournant, l’opportunité offerte par cet épisode de renouveler à volonté les jobs de nos héros principaux se révèle au final moins efficace que prévue car trop contraignante. Quand on voit le temps requis pour développer au maximum la maîtrise d’une arme et gagner les points de skills nécessaires à l’évolution des capacités, on apprécie moyennement le retour au niveau 1 en cas de changement de job et l’obligation d’investir dans une nouvelle arme vendue à un prix souvent prohibitif. Pourtant, l’idée est loin d’être mauvaise sur le papier car, la palette de techniques étant ici beaucoup plus étendue, on peut la personnaliser librement en ajoutant par exemple des soins à nos héros qui en sont totalement dépourvus dans leur spécialité de départ. Mais sachant que l’aventure s’étale déjà sur une bonne quarantaine d’heures en ligne droite, et qu’il faut pas loin du double pour mener à bien toutes les quêtes annexes et vaincre les boss optionnels, le moment ne semble jamais vraiment opportun pour « dégrader » un héros alors que le challenge va toujours crescendo. Dernier regret, l’obligation de passer par le online pour profiter des parties en coopération…

Note : Afin de vous donner une idée globale de ce qui vous attend dans Dragon Quest Heroes II, nous vous proposons un montage d’extraits maison réalisés au fur et à mesure de notre avancée dans le jeu.

L'avis d'extralife
  1. Développeur : Omega Force
  2. Editeur : Square Enix
  3. Genre : Action-RPG
  4. Date de sortie : 27 mai 2016 au Japon
  5. Support : PS4, PS3, Vita
  6. Site officiel : http://www.dragonquest.jp/heroes2/
  • dragon_quest_heroes_2_jaquetteNon moins prenant que son aîné, Dragon Quest Heroes II se révèle tout aussi chronophage et se plaît à peaufiner les bonnes idées de gameplay pour améliorer la formule sans la dénaturer. Si l'effet de surprise n'est plus là, on apprécie néanmoins les subtilités introduites, et tout particulièrement les nombreuses transformations en monstres ainsi que les combos d'équipe qui rendent la découverte du titre plaisante de bout en bout !

A voir aussi

2 commentaires

  1. Potato
    20 octobre 2016 à 21 h 31 min

    Je l’attends avec impatience, lui et Toukiden 2.

  2. Allendor
    22 octobre 2016 à 3 h 30 min

    Pour me contenter il faudrait ajouter la possibilité de pouvoir contrôler Dai ou encore Hyunkel mais mon rêve ne se réalisera sans doute jamais, en tout cas il a l’air d’être encore mieux que le premier j’ai hâte de poser mes paluches dessus !

Réponse