Les Aventuriers du Rail : Mon Premier Voyage – Les enfants et les parents d’abordTest JDS

Les Aventuriers du Rail : Mon Premier Voyage – Les enfants et les parents d’abord

Déjà considéré comme une série idéale pour accueillir de jeunes joueurs autour de la table, Les Aventuriers du Rail étend sa gamme pour inclure une version allégée spécialement dédiée aux enfants de 6 à 10 ans. Comment ? Un Aventuriers du Rail encore plus light que l’original ? Est-ce possible ? Oui, oui, et ça fonctionne même plutôt bien pour le public visé.

Comme toujours dans Les Aventuriers du Rail, les joueurs cherchent à réunir des cartes Train de la couleur appropriée pour prendre des voies ferrées sur le plateau. Par exemple, pour prendre la route entre Chicago et Washington, il faut réunir puis défausser trois cartes noires. S’il y parvient, un joueur peut alors poser trois de ses wagons en plastique sur le plateau et plus personne ne pourra alors prendre ce chemin. Le but ultime est alors de construire un véritable réseau pour relier des villes plus éloignées et qui correspondent aux cartes tickets reçues en début de partie. Ainsi, si un joueur possède un ticket Washington – Kansas City, il cherchera à relier ces deux villes par tous les moyens, sans forcément passer par le chemin le plus direct. Au final, le joueur qui parvient à valider six tickets remporte la partie.

les_aventuriers_du_rail_mon_premier_voyage_0004Jusqu’ici, rien ne distingue réellement cette version junior de la version originale mais l’auteur Alan R. Moon a bel et bien opéré à quelques ajustements pour rendre son jeu encore plus simple d’accès. D’abord, les joueurs n’ont plus à choisir les tickets qu’ils souhaitent valider. Ils en piochent deux en début de partie, et ce sont ces deux-là qu’ils tentent de compléter. Lorsqu’ils en valident un, ils l’annoncent directement à tout le monde, et piochent un nouveau ticket pour remplacer celui qui vient d’être complété. Au passage, la notion de points a totalement disparu – ce qui n’est pas un mal puisque tous les tickets sont de difficultés similaires et il n’est donc plus question de perdre des points pour des tickets non validés en fin de partie.

 L’autre différence majeure avec l’édition de base concerne l’absence de cartes Train faces visibles près du plateau. Lorsqu’un joueur souhaite obtenir de nouvelles cartes Train, il en pioche deux dans la pioche, tout simplement. Dès lors, un tour de jeu est extrêmement limpide : un joueur peut soit piocher deux nouvelles cartes Train, soit valider un ticket (puis en piocher un nouveau pour le remplacer). Et cela continue jusqu’à ce que l’un des joueurs valide son sixième ticket ou jusqu’à ce que quelqu’un ait posé sont dernier train en plastique sur le plateau ; à ce moment-là, le joueur avec le plus de tickets validés est déclaré vainqueur.

les_aventuriers_du_rail_mon_premier_voyage_0005Certes, les modifications apportées augmentent le facteur chance dans la partie, et gomme les notions de stratégie, mais elles rendent aussi l’expérience générale bien plus claire pour les plus jeunes joueurs qui n’auront pas à s’embêter avec le calcul de points, ou le choix de cartes à prendre. Ici, leur réflexion est directement focalisée sur l’importance des routes à prendre sur le plateau pour être le premier à valider six tickets. Ils apprendront à saisir les opportunités qui se présentent avant de se retrouver bloqués par un adversaire, et à optimiser leurs routes en fonction du nombre de trains en plastique qu’il leur reste pour éventuellement valider plusieurs tickets d’un coup. Précisons enfin que si un joueur parvient à relier l’une des trois villes de la côte ouest à l’une des trois villes de la côte est, il obtiendra une carte Grande Traversée qui comptera comme l’un des six tickets à remplir pour gagner la partie.

Quelques ajustement mineurs, mais tout de même importants, sont également à signaler, comme le fait que le jeu se déroule sur un plateau réunissant largement moins de villes que d’ordinaire, et que les routes sont aussi généralement très courtes, allant de un à quatre espaces au maximum. Aéré et coloré, le plateau propose aussi des petits dessins associés à chaque ville pour permettre aux enfants ne sachant pas encore lire de repérer facilement les villes qu’ils sont censés atteindre. Et pour renforcer le côté fun de la partie, les trains en plastique sont ici bien plus gros que dans l’édition de base, ce qui procure une chouette sensation lorsqu’on les place sur le plateau. Une réussite sur toute la ligne.

On joue aux États-Unis, mais Days of Wonder aimerait rapidement proposer un plateau Europe dans la même veine.

On joue aux États-Unis, mais Days of Wonder aimerait rapidement proposer un plateau Europe dans la même veine.

L'avis d'extralife
  1. Auteur : Alan R. Moon
  2. Illustrateur : Djib
  3. Éditeur : Days of Wonder
  4. Genre : Placement
  5. Date de sortie : 16 septembre 2016
  6. Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
  7. Âge recommandé : 6 ans
  8. Durée de la partie : 15 - 30 min
  • les_aventuriers_du_rail_mon_premier_voyage_boiteGrâce à une relecture encore simplifiée des règles de base, Les Aventuriers du Rail : Mon Premier Voyage rejoint directement Mon Premier Carcassonne, Catan Junior ou L'Âge de Pierre Junior au sommet des meilleurs jeux destinés aux jeunes enfants, mais aussi capables de retenir l'attention de toute la famille. Comme eux, voici un nouveau tremplin pour introduire aux plus jeunes quelques notions de bases du jeu de société. Avec Les Aventuriers du Rail : Mon Premier Voyage ils goûteront aux joies de l'optimisation, de la planification et de l'opportunisme, des concepts qu'ils retrouveront plus tard lorsqu'ils sauteront le pas et viendront s'amuser dans la cour des grands.
4

La découverte de BurgerTime aux débuts des années 80 aura clairement affecté la vie de ce grand bonhomme. Non seulement, Jihem a développé une passion pour les jeux vidéo, mais il a également choisi de s'installer au pays du hamburger. Sa mère est plutôt heureuse qu'il n'ait pas découvert les jeux avec Boogerman.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi

Réponse