Monument Valley 2 : Embrasse tes fans, Escher Test JV

Monument Valley 2 : Embrasse tes fans, Escher

Le studio ustwo aurait pu choisir de ne pas toucher à l’écrin de Monument Valley pour laisser son jeu jouir de son état de grâce et flotter dans sa délicate bulle de pur émerveillement. ustwo a toutefois décidé de se pencher sur une suite. Développé en secret, Monument Valley 2 est désormais disponible sur iOS et nous invite à explorer de nouveaux tableaux à l’architecture impossible.

Le succès de Monument Valley tient à plusieurs choses. On pourrait citer la simplicité de son gameplay ou la subtilité de son paysage musical, mais c’est principalement la pureté de son esthétique, et l’aisance avec laquelle elle brouille sans cesse les lois de la physique, qui fascinent et nous retiennent devant l’écran. Ce pouvoir attractif est toujours de mise dans Monument Valley 2, qui ne bouleverse finalement pas grand-chose, mais qui apporte de nouvelles idées pour subtilement jouer avec notre esprit et notre perception de l’espace.

La formule reste donc identique. Le joueur aide un personnage à franchir une succession de niveaux improbables en manipulant certains éléments du décor pour faire glisser des passerelles ou pivoter l’environnement. Tant bien que mal, et grâce à un jeu de perspectives faussées, renvoyant directement aux œuvres d’Escher, un chemin finit par se découvrir pour que le personnage puisse poursuivre son exploration. Bien sûr, cette description minimaliste ne rend pas entièrement justice à l’ingéniosité du jeu, mais donne tout de même une idée assez précise de la façon dont tout cela fonctionne.

Non content de présenter de nouveaux niveaux, Monument Valley 2 introduit surtout quelques nouvelles idées pour varier les plaisirs. La première d’entre elles est l’introduction de deux personnages que l’on tente d’amener chacun vers la sortie. Parfois réuni, parfois séparé, le duo doit bien souvent travailler de concert pour se dépatouiller de situations délicates, et c’est au joueur de comprendre comment les placer, et dans quel ordre, pour progresser. D’autres trouvailles un peu plus originales agrémentent aussi le voyage, renouvelant régulièrement le processus ce réflexion. Jamais bien difficile, et avec une petite quinzaine de chapitres au compteur, Monument Valley 2 s’inscrit directement dans la droite lignée du premier épisode combiné à sa petite extension Forgotten Shores. Et c’est exactement ce que l’on attendait d’une telle suite.

Ceci dit, tout n’est pas parfait dans le jeu. Si de petits efforts ont été réalisés sur la narration, encore un poil cryptique tout de même, Monument Valley 2 dégage surtout un léger goût d’inachevé. Disons plutôt qu’il laisse systématiquement le joueur sur sa faim en n’exploitant finalement que très peu les nouvelles idées de puzzles. Contrairement à un The Witness qui prend un concept de puzzle, le décline et l’use jusqu’à la moelle, Monument Valley 2 introduit plusieurs idées intéressantes, mais ne les utilise que trois ou quatre fois durant l’ensemble de l’aventure. Certains apprécieront cette modération, d’autres seront déçus de constater que les développeurs n’ont pas creusé le sujet et n’ont pas réussi (ou n’ont pas souhaité) aller plus loin que la simple ébauche. Jamais Monument Valley 2 ne combine les différents outils de réflexion enseignés ; chaque monde se retrouve isolé, dédié à un type de puzzle unique, et aucune passerelle n’est là pour briser ce cloisonnement. Ce n’est pas bien dramatique, juste un poil dommage de ne pas découvrir de bouquet final mêlant intelligemment les divers types de puzzles appris jusque-là.

L'avis d'extralife
  1. Développeur : ustwo
  2. Genre : Réflexion
  3. Nombre de joueur : 1 joueur
  4. Date de sortie : 5 juin 2017
  5. Support : iOS
  • Bien qu'il ne partage pas la même histoire, Monument Valley 2 est le prolongement naturel du premier épisode. Si on peut légitimement regretter la séparation trop rigide des puzzles au sein de chaque niveau, de même qu'une difficulté encore très basse, le voyage reste toujours aussi envoûtant, les tableaux toujours aussi hypnotiques, et le jeu toujours aussi charmant.
4

La découverte de BurgerTime aux débuts des années 80 aura clairement affecté la vie de ce grand bonhomme. Non seulement, Jihem a développé une passion pour les jeux vidéo, mais il a également choisi de s'installer au pays du hamburger. Sa mère est plutôt heureuse qu'il n'ait pas découvert les jeux avec Boogerman.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi