Mais que fait Microsoft ?Opinion

Mais que fait Microsoft ?

La PGW vient de fermer ses portes et a dit au revoir à plus de 300 000 visiteurs cette année (chiffre communiqué par le SELL mais agrégeant différents flux quotidiens : visiteurs payants et invités, exposants, équipes d’animation et de sécurité, médias, professionnels, publics de l’avant-première et des nocturnes). Alors que Sony a profité de cette édition 2017 pour tenir une conférence en amont et annoncer plusieurs nouveautés pour les mois à venir, Microsoft n’a pas jugé utile de riposter, à quelques jours à peine du lancement de la Xbox One X, « la console la plus puissante du monde ». Une conférence dédiée aurait pourtant été le moyen d’afficher clairement les ambitions de Microsoft aux joueurs du monde entier et peut-être de les convaincre d’investir une semaine avant la sortie.

Norman sur le stand Xbox, jouant à PUBG sur… PC (image tirée du compte twitter Xbox FR).

Plus étrange encore, bon nombre de jeux présentés sur le stand du constructeur américain (une nouvelle fois bien plus petit que celui de son rival nippon) tournaient sur des écrans de qualité inégale et sur des devkits, des machines plus performantes que les consoles vendues dans le commerce. Certes, équiper une centaine de bornes en télés 4K HDR représente un coût énorme, mais présenter des consoles uniquement utilisées en interne par les développeurs est pour le moins surprenant. Manque de stock ? Difficile d’y croire, même si les précommandes ont été plus qu’encourageantes. Et que dire de Sea of Thieves, qui n’a guère évolué depuis un plus d’un an, et du mastodonte PlayerUnknown’s Battlegrounds, qui semble-t-il tournait sur PC lors de l’événement organisé sur le salon ? Tout cela ne fait qu’alimenter l’étonnement, voire l’inquiétude, quant à la stratégie de Microsoft. En outre, même si je ne doute aucunement de la puissance de la console, il est encore impossible d’en avoir la preuve formelle, la plupart des patchs 4K étant toujours bloqués à l’heure où nous écrivons ces lignes. Cela étant dit, j’ai pu comparer la version One et One X (sur devkit, malheureusement) de Forza 7 et effectivement, la différence est sensible, notamment au niveau des éclairages et de la luminosité.

Comment expliquer un tel comportement de la part du géant américain ? Pourquoi ce silence et cette frilosité alors que le salon parisien était l’occasion rêvée de prouver à tous la supériorité de la Xbox One X ? J’avoue ne pas avoir la réponse. Le constructeur a-t-il une confiance inébranlable en son produit ? Forcément, mais il ne doit pas oublier qu’il n’est plus en position de force, Sony ayant un parc de PS4 et de PS4 Pro déjà bien installé. S’agit-il d’un aveu d’échec ? Inenvisageable de la part d’une entreprise telle que Microsoft, même si l’arrêt de la production de Kinect tend à prouver qu’elle n’est pas infaillible. D’un point de vue personnel, l’arrivée du Xbox Play Anywhere m’avait quelque peu refroidi quant à la volonté de la firme de continuer à investir dans le marché consoles. Et aujourd’hui, son comportement vis-à-vis de sa console phare ne rassure guère. Une chose est certaine, il n’est jamais de bon augure, d’autant plus la veille de la sortie d’une nouvelle machine, de se questionner autant sur la position d’un constructeur. Le fiasco du pré-lancement de la Xbox One est encore dans toutes les mémoires et Microsoft se doit de nous le faire oublier.

Au moment de publier cet article, nous n’avions pas encore reçu de réponse officielle de la part de Microsoft, contactée par nos soins un peu plus tôt dans la journée.

A voir aussi

2 commentaires

  1. Lauike
    15 novembre 2017 à 10 h 13 min Répondre

    Bonjour extralife j’aurais deux petites questions pour vous la première comment accéder au forum je n’y arrive plus depuis un moment et la deuxième avez-vous arrêté vous émission et vos live ça fait un moment que je n’ai pas vu sur votre chaîne Youtube?

    1. Jihem
      15 novembre 2017 à 10 h 25 min

      Bonjour, nous avons effectivement fermé les forums récemment.
      Les émissions devraient reprendre prochainement. L’envie est là, en tout cas.