Rory’s Story Cubes : L’imagination s’invite à l’apéroTest JDS

Rory’s Story Cubes : L’imagination s’invite à l’apéro

Lorsqu’on évoque des jeux de société, on imagine en général une table bien remplie où trône un beau plateau et autour de laquelle les participants s’affrontent en respectant des règles très précises. Cette vision un peu étroite met de côté les titres axés sur la coopération et ceux qui refusent de s’enfermer dans un tel formalisme. N’en déplaise aux plus stricts d’entre vous, un jeu de société peut aussi se contenter d’apporter des bases autour desquelles la partie se déploie plus ou moins librement. Les Story Cubes font justement partie de ces jeux qui misent tout sur l’inventivité des participants.

On a parfois tendance à juger un peu rapidement de la qualité des jeux de société en se basant sur la richesse de leurs règles ou sur la sophistication de leur matériel. N’essayez même pas d’appliquer cette recette aux Story Cubes. Le dispositif est ici des plus minimalistes : la boîte ne contient que neuf dés, ils sont tous uniques et chacune de leurs faces est ornée d’un pictogramme différent. Le livret de règles fourni est particulièrement famélique et se contente de vous inviter à lancer tous les dès puis à y piocher les éléments pour raconter une histoire en prenant bien soin de commencer par la traditionnelle formule “Il était une fois…”. Il existe bien des extensions mais ces dernières se contentent d’ajouter un set de dés supplémentaires et peuvent même parfois se suffire à elles-mêmes. C’est tout ? Non, le jeu vous invite aussi à créer vos propres règles, et on peut dire que c’est même là ce qui fait sa principale force.

Pimp my rules

On a déjà vu d’autres jeux de société chercher à nous transformer en bardes modernes, on pense par exemple au bien nommé Il était une fois… et à ses joutes oratoires épiques. Là où les Story Cubes sortent du lot, c’est dans leur façon de laisser au joueur une incroyable liberté. Pour commencer, un même pictogramme peut parfaitement donner lieu à plusieurs interprétations. Le dessin d’un trou de serrure par exemple peut aussi bien désigner l’objet en tant que tel, que la notion de secret de manière plus large. D’une partie à l’autre, ce ne sont donc pas forcément les mêmes briques qui structurent vos récits. Mais la diversité vient surtout de votre capacité à inventer de nouvelles règles. Rien ne vous oblige à lancer les neuf dés en même temps, histoire de pimenter le défi et de laisser une plus grande place à la surprise, vous pouvez parfaitement les faire rouler les uns après les autres. Je peux vous assurer que vos histoires prennent alors des tours tout à fait inattendus… Vous n’appréciez pas l’exercice du conte en solitaire ? Il vous suffit, à la manière d’un cadavre exquis, de faire tourner la parole pour que chacun autour de la table apporte sa pierre à l’édifice en se basant sur son propre dé. Bref, vous pouvez imaginer une infinité de variantes en jouant sur les thèmes ou sur la façon de construire le récit, et c’est de cette manière qu’il est possible d’adapter les Story Cubes à n’importe quel public.

story_cubes_eclate

Vraiment tout public

Vos amis sont de grands férus de poésie ? Proposez leur de ponctuer leurs discours de jolies rimes. Vous cherchez de quoi animer vos soirées arrosées ? Transformez les Story Cubes en jeu à boire et vous obtiendrez des récits loufoques à souhait. Vous partez en vacances avec une flopée de neveux et de nièces ? L’imagination dont peuvent faire preuve les enfants risque bien de vous surprendre… Les Story Cubes constituent le jeu intergénérationnel par excellence. Attention, ne me faites pas dire n’importe quoi, je ne vous invite pas à embarquer des bambins dans des soirées pas très nettes, je constate simplement qu’il s’agit d’un titre qui s’adapte vraiment bien à un large panel de situations. Certes l’absence de cadre précis va peut-être désarmer quelques joueurs et un éventuel manque d’imagination (ou de bonne volonté) des participants plombe rapidement une partie, mais le jeu n’en demeure pas moins une belle réussite en terme d’accessibilité et de convivialité. En un mot, si les dispositifs minimalistes ne vous effraient pas et que vous cherchez un titre qui vous permette de jouer aussi bien avec mamie Ginette qu’avec vos potes de bistrot, les Story Cubes n’attendent plus que vous.

L'avis d'extralife
  1. Auteur : Rory O'Connor
  2. Editeur : The Creativity Hub
  3. Distributeur : Asmodee
  4. Genre : Créatif
  5. Date de sortie : 2007
  6. Nombre de joueurs : 1 à 12 joueurs
  7. Age recommandé : A partir de 6 ans
  • story_cubes_box

    Difficile de s'enflammer d'emblée pour ces Story Cubes tant leur principe est simpliste. La boîte contient seulement neuf dés et un livret de règles faméliques, et pourtant, au fil des parties, on se rend compte qu'il s'agit d'un jeu avec un formidable potentiel créatif et qui s'adapte parfaitement à toutes les occasions.

4
miniblob

Tombé sur Terre un peu par hasard, le blob dévore mollement tout ce qu'il trouve dans l'espoir de comprendre son environnement. Ne jugez pas trop sévèrement son appétit vorace ou vous risquez d'être au menu de son prochain repas.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi

6 commentaires

  1. Trik
    Trik
    4 septembre 2015 à 22 h 03 min

    J’essaye la zone pour commenter les articles. Ça a l’air sympa comme jeu : le genre de trucs qui va finir en jeu à boire… à tous les coups… ^_^

  2. Rockstar
    Rockstar
    19 septembre 2015 à 8 h 53 min

    Un jeu simple mais amusant avec des dés, jouable à tout âge ou presque, ça me fait un peu penser à “Wasabi” que j’ai découvert récemment et que je trouve très sympa également.

    1. Rockstar
      Rockstar
      19 septembre 2015 à 8 h 59 min

      Bon, après le principe est totalement différent, “Wasabi” étant plus traditionnel dans son déroulement, et ne faisant pas vraiment appel à l’imagination, mais il reste propice à une personnalisation des règles à sa guise.

  3. Panda
    Panda
    23 septembre 2015 à 13 h 00 min

    J’adore ce jeu ! Je faisais de l’improvisation et en soirée avec mes collègues c’était génial !

  4. Petitdoudou
    Petitdoudou
    23 septembre 2015 à 13 h 57 min

    Hum ça à l’air sympa tout de même. Simple mais efficace.

  5. Niqdamon
    Niqdamon
    30 septembre 2015 à 14 h 12 min

    J’ai ces petits dés, et je peux vous assurer qu’avec des amis qui ont un peu de théâtre (ou d’alcool ^^) dans le sang, l’ambiance de la soirée est garantie! :D

Réponse