Human Resource Machine carbure à la matière griseTest JV

Human Resource Machine carbure à la matière grise

Fut un temps où la presse jeu vidéo n’hésitait pas à barbouiller les dernières pages de ses magazines par de centaines de lignes de codes ésotériques censées faire apparaître un jeu à celui qui prendrait le temps de les recopier minutieusement sur son ordinateur. Effectué dans une concentration extrême afin d’éviter toute coquille synonyme d’erreur dans le programme final, l’exercice était un bon moyen de percer les mystères de la programmation à une époque où les autoroutes de l’information étaient encore en pleine construction. Pourquoi je vous raconte tout ça ? Parce que les heures passées à recopier chaque ligne de codes sur un Intellivision occupent une place particulière dans mon musée de la nostalgie et que Human Resource Machine vient directement taper dans le capital sympathie que je porte à l’aspect logique de la programmation. Le titre parvient même à me donner le sentiment d’être un programmeur accompli, capable de surmonter chaque situation, aussi complexe soit-elle.

La possibiité d'assigner des étiquettes à certaines commandes permet de s'y retrouver.

La possibiité d’assigner des étiquettes à certaines commandes permet de s’y retrouver.

Human Resource Machine est le nouveau jeu des créateurs de World of Goo, Henry Hatsworth et Little Inferno, des titres intégrant à différents degrés la notion de réflexion dans leur gameplay. Pour Human Resource Machine, il est demandé au joueur de programmer les actions d’un employé pour faire de lui l’employé le plus efficace possible au sein d’une compagnie menacée par l’invasion de robots. Il faudra alors se dépatouiller avec les quelques ordres basiques mis à notre disposition pour réaliser des tâches de plus en plus complexes. Très sommairement, chaque niveau suit le même schéma et demande de prendre des données dans la boîte de réception, de les traiter d’une façon bien spécifique puis de livrer le résultat. Il s’agit par exemple d’ajouter les chiffres deux par deux et d’envoyer chaque résultat ou encore de jeter les chiffres négatifs et de n’envoyer que les chiffres positifs. Les consignes sont extrêmement simples au départ, mais se compliquent progressivement jusqu’à même demander au joueur de livrer les éléments de la suite de Fibonacci inférieurs à chaque numéro présents dans la boîte de réception ! Dur, dur lorsque l’on n’a à sa disposition qu’une poignée de commandes ultra basiques telles qu’additionner, soustraire, ou encore vérifier si un chiffre est négatif. En combinant tout cela et en créant des boucles imbriquées les unes dans les autres, on arrive finalement à la solution attendue, qui ne représente en fait qu’une partie de la problématique.

La véritable difficulté consiste à optimiser son programme selon deux critères : taille et efficacité.

La véritable difficulté consiste à optimiser son programme selon deux critères : taille et efficacité.

Comme dans nombre de jeux de réflexion trouver la solution n’est qu’une porte ouverte vers le niveau suivant, mais pas forcément la médaille qui prouve notre réel succès. Dans Human Resource Machine, la vraie difficulté consiste à optimiser sa programmation pour lister le moins d’ordres possibles ou obtenir le moins d’étapes possibles durant le traitement. Paradoxalement, ces deux conditions ne vont pas forcément de pair puisqu’il est possible d’assembler un programme extrêmement simple et qui ne comprend que peu de lignes, mais qui répète encore et encore les mêmes étapes. À l’inverse, un programme plus long et clairement détaillé permet parfois de sauter des étapes superflues et donc d’aboutir à une exécution plus rapide. Réussir à remplir les deux conditions (généralement une à la fois), voilà la vraie clé du succès de ce jeu qui ne paie vraiment pas de mine, mais qui met le sens de la logique et de l’organisation à rude épreuve.

L'avis d'extralife
  1. Développeur : Tomorrow Corporation
  2. Éditeur : Tomorrow Corporation
  3. Genre : Réflexion
  4. Date de sortie : 15 octobre 2015 (PC et Mac), 29 juin 2015 (Wii U), 1er juin 2016 (iOS)
  5. Supports : PC, Mac, Wii U, iOS
  6. Site officiel : https://tomorrowcorporation.com/humanresourcemachine
  • human_resource_machine_0001Sans même parler de l'évident message sous-jacent de l'employé humain essoré au point d'en faire un robot, Human Resource Machine est une franche réussite — un bel exercice de logique pure et extrêmement gratifiant lorsque l'on parvient enfin à optimiser au mieux sa ligne de commandes. Inutile de connaître les bases de la programmation pour se lancer, tout est enseigné sur le tas, pas à pas au fil des niveaux.
4

La découverte de BurgerTime aux débuts des années 80 aura clairement affecté la vie de ce grand bonhomme. Non seulement, Jihem a développé une passion pour les jeux vidéo, mais il a également choisi de s'installer au pays du hamburger. Sa mère est plutôt heureuse qu'il n'ait pas découvert les jeux avec Boogerman.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi