Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk, nouveau message E(vil) CorpTest JV

Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk, nouveau message E(vil) Corp

OK, commençons par deux petites choses. La première : si vous ne suivez pas la série Mr. Robot, faites-le, on va même vous en causer un peu dans l’intro. La seconde, si vous ne suivez pas Mr. Robot, il est probable que le dénommé Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk (ou .ipa chez Apple) ne vous concerne pas beaucoup… pour le moment.

define(“CONSTANT“, “Mr. Robot.“);

mr_roboto_004

Le soft prend tout simplement l’apparence d’une appli de messagerie.

Pour éviter les spoilers, restons-en au pitch basique, ceux qui connaissent peuvent passer au paragraphe suivant. Pour faire simple, disons qu’il s’agit d’un techno-thriller non Tomclancysien doublé d’un délire autisto-schizophréno-paranoïaque dont le personnage central est un hacker souffrant d’une quantité de troubles mentaux qui feraient passer les infections multiples de Mr Burns pour une petite crise d’urticaire. L’ensemble déjà chargé se pare en prime d’un drap de cynisme et de satire de la société connectée et du monde des conglomérats capitalistes, figurés par E Corp, mélange à peine masqué de Microsoft, Google, Facebook, Amazon, Monsanto Lehman Brothers et même l’ensemble de l’industrie pétrochimique. Hacker de génie sous-exploitant ses talents dans une petite boîte de sécurité, Elliot se retrouve mêlé au groupe de hackers fsociety, dont le projet fou est d’amorcer une véritable révolution en réalisant le plus grand piratage de l’histoire. Évidemment, la série s’inspire largement de l’imagerie liée à Anonymous et autres hacktivistes. Un projet mené par le-dit Mr. Robot. À ceux qui se demandent s’ils peuvent jouer à Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk sans connaître le show, on répondra pourquoi pas, mais il vous manquera un bon gros paquet de contexte pour tout saisir.

Social Engineering 101

mr_roboto_001

Assez soft sur cette image, la personnalité “acide” de Darlene suinte souvent à travers ses messages.

Côté chronologie, le jeu, si l’on peut dire, se déroule avant le “5/9”, précisément aux environs de l’attaque menée contre les data centers de E Corp. Vous, inconnu lambda, plongez dans le dark net en trouvant par hasard le téléphone de Darlene, perdu sur un trottoir. Night School, auteur de Oxenfree, s’inspire ici de Lifeline. Mr. Robot est un titre purement textuel dans lequel vous échangez des SMS avec de multiples personnes via une application de messagerie, y compris un groupe de discussion dont il est impossible de sortir et qui devient rapidement aussi insupportable qu’un vrai, preuve d’une immersion maîtrisée. Le système de jeu est donc simplissime, à chaque message, on vous propose une suite de réponses possibles, une conversation peut durer 10 minutes, en causer une autre, ou s’arrêter et vous laisser sagement patienter jusqu’au lendemain. A priori, il n’existe pas d’impasse, le titre étant bel et bien un récit interactif.

Dan, entre sympathie bienveillante et envie de grosses torgnoles.

Dan, entre sympathie bienveillante et envie de grosses torgnoles.

Après vous avoir copieusement pourri pour avoir sans vergogne tenté d’utiliser son “burner” égaré, Darlene va commencer à faire appel à vous, en premier lieu pour l’aider à récupérer un fichier sur ce smartphone mais peu à peu, elle et Elliot, à qui il convient de masquer la boulette, feront appel à vous et à vos talents de baratineur. N’ayant rien d’un codeur, votre rôle tient alors plus du social engineering. Pour ceux qui ne sont pas familiers de ce joli terme, sachez pour votre gouverne qu’il regroupe en gros toutes les méthodes permettant d’amener une personne à vous confier ses identifiants, à se rendre sur un site piégé ou à installer ce qu’elle ne devrait surtout pas installer. C’est assez souvent la première étape des petits et même des très gros piratages, le premier pied dans la porte d’un vendeur d’encyclopédie  si vous voulez, avant que ne commencent les prodiges techniques. Bref.

$ sudo passwd root… et c’est quoi après ?

Contrairement à Lifeline, vous aurez de nombreux interlocuteurs, sans compter le spam ou les newsletters.

Contrairement à Lifeline, vous aurez de nombreux interlocuteurs, sans compter le spam ou les newsletters.

À la demande des gens de fsociety, vous devrez vous débrouiller pour gagner la confiance d’employés crédules, pour qu’ils vous confient un identifiant, d’un technicien pas très doué pour qu’il installe un faux firmware et autres joyeusetés. Tout cela pourrait aisément sembler assez laborieux, fort heureusement, les textes sont particulièrement bien écrits, dans le fond et la forme, suffisamment pour qu’on se laisse aller à croire à l’existence de ces personnages, dont certains se parleront parfois un peu d’eux-mêmes, juste assez pour les rendre crédibles.. et manipulables. En un mot comme en cent, la force de Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk, c’est sa capacité d’immersion. J’admets avoir tenté l’expérience par fanboyisme de la série, et je suis plutôt satisfait de constater que ce n’est pas un bête jeu fan service.

Keep calm and init 6

En pleine cure de desintox de mon smartphone, je me suis surpris pendant quelques jours à vérifier fiévreusement mes notifications, le récit, car c’est plus un récit qu’un jeu, se présentant réellement sous la forme d’une simple app de messagerie. Le fait que Darlene scanne en permanence le téléphone, amène aussi à réfléchir un peu sur les risques nombreux liés aux divers exploits des OS, sur PC ou téléphone. Diable, en voyant le scan progresser, pendant un quart de seconde j’ai voulu vérifier mes propres applis de sécurité et le chiffrement de mon portable (oui, je suis paranoïaque). Une très chouette expérience textuelle qui peut se montrer un peu frustrante quand on attend des heures le prochain message mais qui présente surtout trois défauts : il est intégralement en anglais, peut-être un poil court et il arrive que l’enchaînement des conversations nécessaires à la progression revêtent un côté « comme de par hasard le revoilà lui ». Mais à 3,50€, vous ne vous ferez pas voler.

L'avis d'extralife
  1. Développeur : Night School
  2. Editeur : Telltale
  3. Genre : Récit interactif
  4. Date de sortie : août 2016
  5. Supports : Android, iOS
  • logo_robotBon, il est certain que pour apprécier à fond Mr. Robot:1.51exfiltrati0n.apk, mieux vaut être fan de la série. Peu fan des companion apps et peu connu pour être un « bon client », ce petit bidule pour lequel j'ai cédé afin de rester dans le trip entre deux épisodes m'a finalement accroché plus que je m'y attendais. L'idéal étant sans doute d'y jouer alors qu'on suit encore la première saison.
4
Dinowan

Blogueur beauté, Youtubeur megalol, Selfie addict, InstaFoodie

Soutenez ExtraLife

A voir aussi

3 commentaires

  1. Almist
    Almist
    6 septembre 2016 à 17 h 03 min

    Vu l’avis positif de Dino, j’ai acheté le jeu il y a maintenant deux jours, et je suis ravi par cette petite expérience vidéoludique.
    Premier jeu mobile que j’achète, il est agréable, plutot bien écrit et le temps réel est très sympa :)
    Je n’ai pas encore atteint la fin, mais je suis certain qu’il y a moyen de pousser le jeu plus loin ;)

  2. Edward
    Edward
    12 septembre 2016 à 20 h 09 min

    AAAAAAAAH la faute on n’écrit pas satire avec un y, sinon ça devient un monstre mythologique!

    1. Jihem
      Jihem
      13 septembre 2016 à 2 h 59 min

      C’est corrigé. Merci beaucoup !

Réponse