Interview au long cours de Simon Mesnard, le développeur de Catyph et de ASACoulisses

Interview au long cours de Simon Mesnard, le développeur de Catyph et de ASA

Mieux vaut être prévenu, nous vous proposons ici un article d’un format un peu inhabituel. Au lieu de nous limiter à une interview classique dans laquelle les questions et les réponses s’enchaîneraient, nous avons opté pour une conversation épistolaire qui a pris tout son temps pour se déployer. Le but n’étant en aucun cas de dénicher des informations croustillantes ou de réagir à chaud à des faits d’actualité, mais plutôt de donner la parole à un acteur du jeu vidéo qu’on n’a pas souvent l’occasion d’entendre, de lui laisser le temps de nous entraîner dans son univers et de nous décrire sa façon de travailler.

simon_mesnard_autoportraitEn l’occurrence, les prochaines pages vous permettront de faire la connaissance d’un développeur plutôt atypique. Simon Mesnard travaille au sein de Simon Says : Watch! Play!, mais on peut difficilement considérer cette structure comme un studio ordinaire. En effet, il s’agit d’une micro-entreprise crée par Simon en 2009 et dont il est le seul acteur. Il mène donc sa barque en solitaire et choisit librement ses objectifs. Cette liberté lui permet de toucher à plusieurs domaines, aussi bien le jeu vidéo que le roman, la bande-dessinée ou l’animation 3D. C’est justement par le biais d’un court métrage réalisé en 2011 en collaboration avec l’association de compositeurs musicaux Karreo que Simon s’est fait connaître.

2011 : A Space Adventure n’est pas un projet isolé, il s’inscrit dans un univers plus large, la série Black Cube dont Simon avait déjà posé les bases à travers une ébauche de roman et qu’il continue d’explorer par le biais de ses jeux et de la BD. En effet, dès 2012 il se met à travailler sur ASA : A Space Adventure, un Myst-like spatial créé avec le logiciel Adventure Maker. Le titre a même eu droit à une version remasterisée sortie sur Steam l’année dernière.

La série Black Cube ne s’arrête pas là, on pourrait même dire qu’elle s’est considérablement étoffée ces derniers temps. Simon a participé à la Myst Jam qui se tenait au début de cette année en y présentant MYHA, un jeu court qui s’inscrit lui aussi dans cet univers (vous pouvez d’ailleurs le télécharger sur itchi.io en suivant ce lien). Mais c’est surtout ce mois de mai 2016 qui est particulièrement chargé puisque la diffusion du premier épisode de la bande-dessinée ANTERRAN coïncide avec le lancement du jeu Catyph, la suite spirituelle d’ASA.

C’est d’ailleurs durant la dernière partie du développement de celui-ci que s’est déroulé notre entretien. Notre conversation épistolaire s’est étalée du mois de juillet 2015 à ce fameux mois de mai 2016, il y est donc forcément beaucoup question de Catyph et des conditions dans lesquelles il a été élaboré. Histoire de ne pas vous noyer sous un déluge d’anecdotes, nous avons choisi d’articuler l’interview autour de cinq thématiques :

1 of 6

Tombé sur Terre un peu par hasard, le blob dévore mollement tout ce qu'il trouve dans l'espoir de comprendre son environnement. Ne jugez pas trop sévèrement son appétit vorace ou vous risquez d'être au menu de son prochain repas.

Soutenez ExtraLife

A voir aussi

1 commentaire

  1. Galiat
    21 mai 2016 à 0 h 14 min

    Vraiment très bonne interview / biographie ! Bon, j’avoue, un poil long quand même ^^ ! J’ai sauté quelques paragraphes.

    En tout cas, je n’ai pas testé ASA, mais j’avoue que la vidéo de Catyph donne vraiment envie d’en savoir plus ! J’espère que tu trouveras le succès (ou tout du moins de quoi te permettre de vivre).

    Bon courage à toi, ton frère, et tes amis de l’association de soutien/entraide. J’espère vraiment que vous percerez dans le domaine qui vous passionne !

Réponse